Global ID s’appuie sur l’excellence du CSEM pour développer la miniaturisation de son scanner et concevoir une version mobile!

Le scanner veineux 3D Finger avait déjà franchi trois étapes de miniaturisation et d’amélioration en termes de design, de confort et d’ingénierie avant cette quatrième et dernière étape décisive, qui intervient juste avant l’industrialisation.

Cette étape de miniaturisation complexe nécessite la double expertise de spécialistes de la microtechnique et de l’intelligence artificielle pour réussir à intégrer tous les outils d’identification biométrique des veines des doigts dans un petit espace, tout en protégeant l’intimité des personnes identifiées. La prochaine version du scanner sera de la taille d’un smartphone d’ici décembre 2019.

Encore plus petit? Global ID envisage déjà

miniaturiser la technologie pour l’intégrer dans la prochaine génération de smartphones d’ici 2022.

MOBILITÉ

Pour répondre aux exigences des ONG à forte mobilité, Global ID développe une version mobile, hors route, robuste qui peut résister à d’autres contraintes de terrain telles que la chaleur, l’humidité et la poussière.

SÉCURITÉ DES DONNÉES

Le Laboratoire de sécurité et de cryptographie de l’ EPFL (LASEC) est impliqué au début de cette nouvelle génération de scanner afin de garantir la protection des données.

« Fidèle à sa mission de transfert de technologie, le CSEM est ravi de mettre à disposition ses compétences en miniaturisation et systèmes de vision embarqués pour relever ce défi et nous accompagnerons Global ID dans la phase d’industrialisation du produit », souligne Alain-Serge Porret, Directeur de l’Integrated and Activités des systèmes sans fil au CSEM.

Global ID investit plus de 500 000 CHF dans ce nouveau développement, qui est nécessaire pour poursuivre sa croissance.

À propos du CSEM – des technologies qui font la différence

Le CSEM, fondé en 1984, est un centre suisse de recherche et développement (partenariat public-privé) spécialisé en microtechnique, nanotechnologie, microélectronique, ingénierie système, photovoltaïque et technologies de la communication. Environ 450 spécialistes hautement qualifiés de diverses disciplines scientifiques et techniques travaillent pour le CSEM à Neuchâtel, Zurich, Muttenz, Alpnach et Landquart. De plus amples informations sont disponibles sur www.csem.ch

Communiqué de presse ICI